A voir absolument…..

http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2009/06/22/le-corps-incarcere_1209087_3224.html

Publié dans Les prisons en france | Laisser un commentaire

http://www.lemonde.fr/societe/visuel/2009/06/22/le-corps-incarcere_1209087_3224.html

Lien | Publié le par | 2 commentaires

Reportage Prison Que se Passe t’il Derrière Les Murs en france

Envoyé spécial de France 2 a réalisé une émission sur 3 jeunes qui sont morts en détention. insoutenable

L’opinion publique finira t’elle par admettre que briser est la seule et véritable mission de l’incarcération. Et, face au rouleau compresseur, beaucoup de famille se sentent impuissantes et en colère et personnes ne les écoutent.

Quand nous rendront nous compte que rien n’a changé depuis des siècles et que les droits de l’homme et pire, le droit tout court, dans toutes ces zones n’existent pas. …

Vidéo | Publié le par | Laisser un commentaire

Le 4 juillet 2013, Christine en procès à Arras (62) pour violence en prison

Jeudi 4 juillet 2013 à 15h, Christine sera extraite du Centre de Détention (CD) de Bapaume pour être jugée au tribunal d’Arras pour violences sur matons.

Incarcérée depuis novembre 2012, Christine est au CD de Bapaume depuis début avril 2013. Voir les événements précédents ici.

Fin mai, elle est envoyée au mitard après avoir refusé de signer les modalités d’un contrat de formation. Rapidement la situation se corse avec les matons. Face aux provocations, violences et humiliations, Christine ne se laisse pas faire, la tension monte et peine à redescendre. À chaque ouverture de portes, ils attendent Christine équipés de casques et de boucliers.

Le 27 mai, elle passe au prétoire et prend 30 jours de mitard. Durant ces trente jours, on lui refuse tout appel à son avocat et elle ne verra un médecin que tardivement. Face à cela ainsi qu’aux pressions et provocations quotidiennes des matons, Christine proteste par tous les moyens : œilleton bouché, feux de poubelles, etc… Aux retours des promenades elle fait le forcing pour accéder à la cabine téléphonique puis se débat pour ne pour ne pas être réintégrée en cellule. Dans les derniers jours de mitard, un des matons (Mikaël Bocquet) la prend au cou par une clé de bras, la circulation du sang coupée elle perd connaissance et se réveille allongée dans sa cellule. Quelques jours plus tôt ce même Bocquet et deux de ses collègues portaient plainte contre Christine pour violence et menace !!!

Parce qu’en taule, ne pas se laisser piétiner et tabasser signifie outrager, violenter et menacer la matonnerie, Christine passera en procès le 4 juillet pour essuyer quatre chefs d’inculpation :

• Refus de donner ses empreintes (digitales et photo) ;

• Violence pour s’être débattue sous les coups ;

• Menace pour avoir crié à un mastodonte qu’elle lui péterait sa gueule ;

• Dégradations pour avoir foutu le feu dans ses cellules et avoir gravé dans les murs de la cour : « MURS PAR MURS, PIERRE PAR PIERRE, NOUS DÉTRUIRONS TOUTES LES PRISONS ! »

 

Publié dans Les prisons en france | Laisser un commentaire

Que se passe t’il derrière les murs

Baumettes (afp)

http://youtu.be/9azP8kg4Gnk 

Rats en liberté, WC sans cloison, cafards dans les frigidaires… L’état actuel de la prison des Baumettes dans les Bouches-du-Rhône « fait apparaître une violation grave des droits fondamentaux ». Le constat est signé du contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue. Cette autorité indépendante présente ce jeudi matin les conclusions d’une inspection surprise menée du 8 au 19 octobre dernier au centre pénitentiaire marseillais.

Ses conclusions sont si alarmantes que les ministères concernés – la Justice et la Santé – ont été saisis en urgence du compte-rendu de l’inspection, une procédure exceptionnelle qui n’avait été utilisée qu’une seule fois depuis la création de l’autorité il y a quatre ans.
Les six pages du rapport publié au journal officiel sont accablantes pour l’administration pénitentiaire. Premier grief, une insalubrité d’un niveau rarement atteint malgré les dizaines d’établissements déjà visités par le contrôleur. « Depuis deux ans, les rats pullulent (on en voit même dans la journée), et s’ajoutent aux autres nuisibles  : les surveillants font leur ronde de nuit en tapant des pieds pour les éloigner», note le contrôleur.Un état de délabrement qui a conduit certains personnels à refuser de pénétrer en zone de détention. « Les greffiers des juges d’application des peines (et donc les magistrats) et les infirmiers du service psychiatrique refusent catégoriquement de mettre les pieds en détention», poursuit-il.
L’état des cellules est tout aussi dramatique. Absence de lumière, pas d’interphone d’urgence, fuite des lavabos, araignées et cloportes en nombre, pas de cabine de douche ni d’eau chaude, absence de chaise ou de table, chasse d’eau quasi-inexistante… « Sur un échantillon de 98 cellules, les contrôleurs en ont trouvé seulement neuf n’appelant aucune observation sérieuse», déplore l’autorité indépendante. L’atteinte à l’intimité des détenus est également flagrante, de nombreuses cellules ne comportant pas d’isolation des toilettes.
Saisie en urgence des conclusions du rapport, la ministre de la Justice Christiane Taubira a répondu au contrôleur dans un courrier de 6 pages, également publié ce jeudi matin au Journal officiel. Elle y indique que des travaux ont été engagés depuis 10 ans « à hauteur de 7,9 M d’€» pour l’entretien des bâtiments. La Garde des Sceaux précise que des «cloisons d’intimité» seront installés dans 161 cellules dans les deux prochaines années, et que le budget entretien et maintenance « a augmenté de 12% entre 2011 et 2012». Elle rappelle par ailleurs qu’un projet de restructuration des Baumettes doit être achevé en 2017 avec la construction de deux nouveaux bâtiments de 560 et 735 places. De son côté, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, également destinataire du rapport, n’a pas répondu au contrôleur.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/marseille-insalubrite-alarmante-a-la-prison-des-baumettes-05-12-2012-2382517.php

Vidéo | Publié le par | Laisser un commentaire

Campagne officielle de L’OIP

affiche de la campagne d'appel aux dons de l'oip

affiche de la campagne d’appel aux dons de l’oip

Image | Publié le par | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

On est jamais préparé à l’indescriptible, à l’horreur. Mon premier parloir et les suivants ont laissés des traces indélébiles qui me poursuivront toute ma vie.On se retrouve plongé dans un monde où la haine et la perversité n’a pas d’égal.

Les discours de certaines personnes me glacent car ils ne savent pas ce qui se passe derrière les barreaux. Un discours simpliste et d’une bêtise sans égal.

J’ai souvent entendu dire : « les gens qui sont en prison, ils sont bien au chaud, ils ont la télé, ils sont nourris et cela grâce à nos impôts ».

Non mesdames et Messieurs, les gens incarcérés vivent en enfer et leur famille aussi (double peine pour les familles).

C’est vrai qu’être enfermé 23h sur 24, c’est fun ! C’est vrai que la promenade d’une heure est revigorante surtout quand vous risquez de vous faire planter pour un simple regard.

Messieurs, accepteriez-vous que l’on vous fasse baisser votre pantalon par des gardiens pour une fouille de votre intimité ?

Quel bonheur d’avoir une rage de dents épouvantable et de ne pas avoir de médicaments et d’attendre 3 semaines avant d’aller voir un dentiste.

Quel luxe de vivre dans la crasse en cotoyant les rats (un détenu sur quatre attrape la tuberculose en ces lieux enchanteurs) et de vous réveiller un matin et découvrir que votre co-détenu s’est pendu !

Mesdames, imaginez qu’un matin vous receviez un coup de fil de l’Administration pénitentiaire qui vous annonce froidement et sans ménagement aucun, que le fruit de vos entrailles, ce qui vous est le plus cher au monde, votre enfant est décédé, brûlé vif dans sa cellule parce qu’il n’avait pas de plaque électrique et a fait une chauffe dans sa cellule en mars 2012, un jeune détenu de 20 ans est décédé à la prison d’Osny dans des conditions similaires.

Il est temps que nos politiques et  que l’opinion publique se réveillent et que les conditions des détenus soient dignes et humaines.

Car Mesdames, Messieurs, cela peut vous arriver ou cela peut concerner vos proches car tout peut arriver ! Vous aurez la peur au ventre et vous ne pourrez plus dormir.

Moi aussi, je pensais que cela ne pourrais pas m’arriver et pourtant….

Elisabeth FIESCHI

Publié dans Les prisons en france | 2 commentaires